instant lecture

Le prince-chat

Instant Lecture 34

Mon commentaire :

Me voilà de retour avec un nouvel instant lecture! Je vous parle aujourd’hui de cette sweet romance fantastique qu’est Le prince-chat. Je ne connaissais ni cette auteure ni ce genre littéraire (enfin je n’en avais pas la dénomination exacte 😉 ) avant de commencer ce livre. Une très belle découverte! J’ai tout simplement dévoré cette histoire regrettant les moments où je devais poser ma tablette. Cet ouvrage inspiré du mythe de la Belle et la bête nous emmène dans un univers de rêves et de magie tout en posant la question de la dimension des sentiments, du renouveau, de la vie en général.

Et si vous rencontriez vous-même ce prince-chat?

 

En savoir un peu plus sur ce livre :

Auteur : Angélique Malakh
Editeur: auto-édition

Disponible en version papier et numérique

Résumé:

Jeune trentenaire, Bettina mène une existence ordinaire en compagnie de son chat Prince. Leur routine se brise à la suite d’une agression, où il perd la vie en portant secours à sa maîtresse.
Effondrée, Bettina n’envisage pas l’avenir sans son unique ami jusqu’à sa rencontre avec un inconnu…
Et s’il ne s’agissait pas d’une fin, mais plutôt d’un commencement ?

Extrait :

« Depuis cinq ans, Prince était devenu plus qu’un animal de compagnie. Il était son unique ami, son confident, sa bouée de secours quand elle avait cru sombrer. Il l’avait même empêchée de mettre fin à ses jours. Il avait volé sur la table de nuit les médicaments qu’elle prévoyait de prendre. Ce jour-là, leur relation avait emprunté un autre chemin. Bettina avait vu en lui un ange gardien. Elle avait commencé à se confier et lui avouait le moindre de ses secrets. Elle avait foi en lui, comme s’il était capable de comprendre l’intégralité de leurs nombreux échanges. Attentif et immobile, Prince s’asseyait sur son postérieur, et durant des heures, ses grands yeux la dévisageaient. Elle avait eu la surprise de constater qu’il avait modifié son comportement et perdu son sale caractère. Le soir, il allait chercher la couverture sur l’accoudoir du canapé et la tirait avec sa gueule pour la recouvrir, puis il se blottissait contre elle. Ils passaient de longues heures l’un contre l’autre, sans rien faire qu’être ensemble. Elle avait l’impression d’être comblée et ressourcée grâce à sa présence. Jamais elle n’avait imaginé sa vie sans lui. C’était inconcevable. Elle n’existait que pour Prince et ne se sentait vivante qu’à ses côtés.
Elle caressa son compagnon avec douceur.

— Ça va aller. Bientôt, tu ne souffriras plus. »


Vous l’avez lu aussi ou vous avez envie de le lire ? Laissez-moi vos impressions en commentaires ! 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.